Nola News 2014 (18)

Nola, le 30 avril 2014,

Hello !

Nous avions rendez-vous à Gasa Gasa, club très avant-gardiste avec Sasha Masakowski et le formidable guitariste Cliff Hines. Bonne audience pour une soirée en 3 parties. En effet, Sasha organise dans ce club, tous les mardis, des mini concerts découverte de quelques groupes. Très bonne prestation du 1er groupe, avec Josh Starkman (Gregory Agd 4Tet), guitariste très efficace puis une toute jeune guitariste/chanteuse en solo (plutôt Folk) venue de la « Grosse pomme » pour la 1ère fois à Nola. Pour moi, pas très excitant … il est vrai que c’est une chanteuse à texte et que je ne maitrise pas suffisamment la langue. Et, enfin, les protagonistes Sasha Masakowski/ Cliff Hines quintet qui présentaient la musique de leur prochain disque (je vais faire râler Dom car j’ai une longueur d’avance). Eh bien, ça valait le coup d’attendre … les musiciens se sont amusés et ont conquis le public et ça excitait le fou furieux Cliff qui gigotait dans tous les sens, matraquant ses pédales et son matériel. Toujours beaucoup de recherche de son … c’était rock et tout le monde a pris son pied. Bonne soirée.

Amicalement.

Alain Piarou

Quelques photos que j’ai prises de Cliff, Sasha & Friends

Cliff Hines & friend 2 Cliff Hines & friend Sasha Masakowski

Publicités

Nola News 2014 (17)

Nola, le 28 avril 2014,

Salut à tous,

Une journée au Jazz Fest est effectivement un marathon musical. 11 scènes, musique non-stop jusqu’à 19h15 et la programmation change toutes les heures sur toutes les scènes. Alors, quelque fois, c’est le dilemme quand ça se chevauche. Donc, 11h00 : intro Gospel avec Craig Adams toujours aussi en forme.  Puis, sous la tente Jazz et sous une énorme chaleur (malgré les brumisateurs), la UNO Jazz Allstars : les anciens élèves de Michael Pellera (Directeur de la NOCCA, fameux lycée qui a formé bon nombre d’excellents musiciens), sous son œil attentif et qui sont maintenant passés sous la coupe d’un autre formateur, Steve Masakowski (Directeur de l’Université de New Orleans) qui était également, avec son fils Martin (basse) en guest. 5 jeunes musicos qui font faire mal … ! 12h30, Khari Allen Lee, superbe saxophoniste (prof à Nocca) qui nous a proposé un superbe répertoire de compos. Excellent concert. 13h30, Astral Project, c’est un 4Tet qu’il faut vraiment découvrir (Steve Masakowski à la guitare, Tom au sax, James Singleton à la basse et Johnny Vidakovitch à la batterie) … toujours un superbe moment musical. 14h30, le chouchou des Néo Orléanais : John Boutté qui a fait chanter et danser ses 2500 fans avec les airs de Treme (qu’on entend dans la série tv du même nom). Et plus ça va, plus on passe aux choses sérieuses … 15h30, la merveilleuse chanteuse Rachelle Ferrell (à découvrir absolument) accompagnée par un super 4Tet. Sa voix extraordinaire d’une tessiture impressionnante et son scat avec ses différents musiciens a bluffé l’assistance. Un très, très grand moment. Et puis, Delfeayo Marsalis & the Uptown Jazz Orchestra avec quelques pointures comme Khari Allen Lee, Gregory Agid, … toujours aussi swingant. Et pour terminer, sur une autre grande scène, sous un soleil de plomb et devant 18 000 spectateurs (source officielle) conquis d’avance, Eric Clapton et ses multiples guitares. Le son excellent et les 2 immenses écrans géants nous ont permis de passer un autre bon moment. On pourrait croire que c’est terminé mais quand on monte dans le bus pour rentrer et qu’il y a un musicien dedans … eh bien, sans se faire trop prier, il sort le biniou et tout le bus continue à chanter … when the saints go marchin’n … ! Trop bien parti pour rentrer chez soi et pas encore rassasiés, nous faisons une petite halte au Kajun’s Pub pour siroter un rhum punch bien mérité en écoutant un vieux Bluesman du Mississippi , Guitar Lightnin Lee. Et un peu plus loin, c’est au café Istanbul que nous avaient donné rendez-vous James Singleton pour écouter son « DVS &  illuminaughty trio «  DVS comme Dillon, Vidakovitch, Singleton plus l’excellent Jonathan Freiich (g) et surtout le génial, tonitruant jeune  pianiste Brian Hass (à découvrir impérativement !). Alors là, pouir terminer une soirée … c’était le clou, le pied … je ne sais plus quoi dire … un concert devant une cinquantaine de personnes dans un super club avec des conditions d’écoute extraordinaires. Assistance en attente d’un moment privilégié, et ce fut le cas car, si James nous avait avoué avant le concert, être fatigué, j’aurais eu honte de dire que j’étais crevé de ma journée marathon musicien . Et là, nous avons assisté à un concert comme on n’en entend pas souvent. D’abord, le 4Tet avec le guitariste qui partage cette complicité, puis, le trio DVS qui se connait tellement bien qu’ils n’ont pas besoin de se regarder pour improviser, choruser, et donner de l’intensit é à leur musique excellente. Puis, arrive un extra trerrestre, Brian Hass, jeune pianiste qui partage quelques moments de follie avec le DVS et là,.. irracontable … des moments de provocation, des joutes entre musiciens (Dom, nous pensons alors très fort à toi) et ce pianiste (pour moi inconnu) qui donne le ton, qui suscite (et les autres s’adaptent et suivent). Mike tape avec ses mailloches tellement fort, surexcité, qu’il les cassent en 2 mais continue tout de même et vient jusqu’au piano pour le provoquer et s’en suit un moment de pur bonheur et le public qui comprend qu’il se passe quelque chose d’important, réagit en criant, encourageant les protagonistes à aller encore plus loin … bref, le ton monte, on arrive presque au paroxisme … ça gueule dans la salle, les musiciens (soit disant fatigués) se jettent dans la bataille et l’infatigable Mike Dillon relance sans arrêt et J. Vidakovitch suit toujours et parfois pulse à souhait. Quant à James, (pourtant fatigué), il s’amuse tellement qu’il sautille, joue aussi de le trompinette, bref, prend son pied, s’éclate et sitôt un morceau fini, ça repart, tantôt sur un standard, tantôt sur une impro … bref, soirée inoubliable terminée à 0h30. On aurait pu poursuivre sur Frenchmen street mais, là on aurait pas eu les oreilles réceptives … c’était déjà pas mal, non ?

A + Amicalement

Alain Piarou

Voici quelques photos que nous avons prises :

UNO Allstars avec Steve Masakowski (g) en guest :

UNO Allstars avec Steve Masakowski (g) en guest

Khari Allen Lee (sax) :

Khari Allen Lee (sax)

Michael Pellera (piano) :

Michael Pellera

Astral Project :

Astral Project

Craig Adams :

Craig Adams

DVS au Cafe Istanbul :

DVS au Cafe Istanbul

Guitar Lightnin Lee :

Guitar Lightnin Lee

John Boutté :

John Boutté

Rachelle Ferrell :

Rachelle Ferrell

Nola News 2014 (16)

Nola, le 26 avril 2014,

Le dilemme : où allons-nous ? Trop de sollicitations. On oublie pour une fois Frenchmen street.

Petite soirée sympa à « Gasa Gasa » pour un CD release avec « Rotary  Downs & Mike Dillon.

Salle comble et un public conquis d’avance. Rotary Downs, c’est 1 batteur, 1 bassiste et une virevoltante petite bonne femme d’ 1m50 qui

sautille sans arrêt (même en jouant) et qui joue à merveille du trombone, des marimbas, du piano électrique … et qui chante. Quel tonus !

Et, au chant, au vibraphone, aux percus, l’infatigable, le génial Mike Dillon qui dirige la manœuvre, sollicite, suscite, provoque,  ..fait chanter

le public. Le répertoire … Mike sait tout jouer … c’est Jazz, c’est rock et ça déménage ! Pas d’improvisations (enregistrement oblige) et le tout

est bien ficelé, au point. Bref, une soirée comme on les aime, mais les bouchons s’avéraient obligatoires.

Et demain ? … ce sera encore un autre dilemme !

Alain Piarou

NOLA 26 04 14 1 NOLA 26 04 14 2

Nola News 2014 (15)

Nola, le 25 avril 2014,

« Jazz in the park Fest », c’est tous les jeudis à partir de 16h00 à Congo Square dans Louis Armstrong Park. C’est une foule incroyable qui vient dans une ambiance familiale assister à 2 concerts (gratuits), déguster des montagnes d’écrevisses ou d’énormes saucisses et bien d’autres spécialités … toujours épicées !

Ce soir, c’était un Brass Band qui menait les gens en déambulant dans le parc jusqu’au pied de la statue du maître … Louis Armstrong. L’ambiance est bon enfant et les gens font la fête (comme d’habitude à New Orleans). Puis, sur scène, c’est Kermit Ruffins qui fait chanter et danser l’assistance en reprenant, entre autre, l’hymne de Treme (générique de la série tv) … un showman ! Meme sa fille (8 ans) est venue chanter pour le plus grand plaisir des familles installées sur leurs fauteuils pliants.

Le 2ième concert, c’est James Andrews (en remplacement car l’artiste prévu venait d’être hospitalisé) qui, lui aussi, a mis le feu. Quelle ambiance avec ces odeurs de crawfish et de saucisses créoles grillées … avec la fumée qui va avec ! Au fait, jeudi prochain, c’est Christian Scott (avec Cliff Hines) … en avant-première de Marciac … !

Mais la soirée était loin d’être finie puisque commençait le « Boom Boom Room Fest » sur Frenchmen Street avec une plaiade de m :usiciens dans tous les clubs.

Dans le nouveau club, le « Banboola’s theater », grosse ambiance (toujours dansante) avec les « Mardi Gras Indians » et leurs magnifiques costumes. Et pour finir, un set de Blues à « Vaso » (autre club de Frenchmen) avec le formidable Ed Wills (et sa voix se rapprochant de celle de B.B.King). Là aussi, tout le monde danse, reprend les refrains et … picole !

Voilà une journée encore bien remplie. Il est 02h45 … l’heure de prendre un peu de repos car demain risque de ressembler à aujourd’hui … !

A vous les studios !

Alain Piarou

nola 25 04 14 1 nola 25 04 14 2 nola 25 04 14 3

 

Nola News 2014 (14)

Nola, le 24 avril 2014,

Hi friends,

Excellente soirée au « Candle Light Lounge », célèbre club de Treme qui a vu naître (il y a longtemps) le « Treme Brass Band ».

Et c’est le fameux Treme Brass Band que nous avons écouté et qui, dans une ambiance de folie, faisait danser une salle pleine à craquer

(comme d’habitude). Les musiciens se mêlant à la foule et quelques démonstrations de danse ou plutôt de gesticulation de quelques locaux mettaient le feu devant un public

venu faire la fête en descendant tout de même quelques bières ou quelques rum punches, ce qui favorisait le chant et la reprise de quelques refrains

dans une ambiance proche parfois de l’hystérie. Bref, une soirée comme je les aime !

Amicalement.

Alain Piarou

Treme Brass Band 1 Treme Brass Band 2

 

 

 

Nola News 2014 (13)

Nola, le 23 avril 2014,

Salut les amis,

Bon, Irène va mieux alors on reprend doucement les sorties … ouf !

Nous sommes allés à « Gasa Gasa » Club récent (à peine 1 an) sur Freret Street pour écouter

notre ami Cliff Hines / Zemanovic Duo dans le cadre des soirées « Progression » organisées par

Sasha Masakowski.  Guitare/batterie, musique progressive, expérimentale, improvisée … comme

sait le faire ce petit génie de Cliff. Très fort (Sasha nous a porté des bouchons … !) mais excellente

musique rock, free, … Puis, c’était le tour d’un pianiste Californien qui, en solo, revisitait quelques

standards et folk songs, d’une façon très moderne sur son Fender Rhodes. Gros succès.

En tous cas, Gasa Gasa est un super club (derrière les Universités de Tulane et Loyola) qui ouvre ses

portes à d’autres expressions musicales et où traînent les Max Dillon, etc …

On retrouvera à Marciac l’excellent guitariste Cliff Hines aux côtés de Christian Scott. A ne pas manquer !

Dom, Cliff t’envoies le bonjour et espère donc te rencontrer à Marciac .

A vous Bordeaux !

(ce soir, soirée au « Candle Light Lounge » célèbre club de Treme)

Alain Piarou

Nola News 2014 (12)

Nola,le 18 avril 2014,

03h15 du matin … soirée bien commencée avec Dave Stryker (g) 4Tet au Snug Harbor (Michael Pellera : piano, James Singleton : contrebasse et 1 excellent batteur),

mal fini puisqu’ Irène est tombée dans le club et nous avons terminé la soirée aux urgences … Michael Pellera nous a appelé un taxi … plus de peur que de mal, après

avoir passé la radio, rien de cassé mais les ligaments distendus alors … béquilles et immobilisation d’ 1 semaine … bon, ça aurait pu être bien pire !

Donc, sorties compromises pendant quelques jours.

Alain Piarou

Dave Stryker