Nola News 2014 (20) Jazz in the Park (Congo Square) 1er mai

Nola, le 02 mai 2014

Nous voilà partis avec le street car (le tramway nommé désir cher à Tenessee Williams) pour le Louis Armstrong Park où se trouve le fameux Congo Square (seule place où les esclaves avaient le droit de se rassembler le dimanche matin). Une scène pour les enfants qui apprennent, entre autre, les percussions et une scène pour les parents. Ça commence par le 4Tet « Z2 & the Boko Boko Hears » de l’excellent saxophoniste Yirméyau Yisrael qui reprend tout simplement pendant 40 mn quelques standards de Coltrane, Mc Coy etc.. et invite même une magnifique jeune chanteuse locale que je vois évoluer d’année en année, Noya Jones, pour un At last émouvant. Puis, autre musique avec un groupe de rock, « Tysson » qui monte à Nola avec Max Moran (the Bridge trio, Big chief Donald Harrisson, etc, etc …). Une musique très bien faite, très pro et Cliff Hines qui stimulait ses potes depuis l’assistance. Et puis, Christian Scott faisait son apparition avec ses 3 trompettes biscornues et magnifiques à la fois. Il était accompagné par des musiciens locaux dont Max Moran à la contrebasse (encore lui) et Cliff Hines à la guitare. Majestueux depuis les premières notes, à l’écoute de ses musiciens d’un soir. Quelques compos plus tard, il invitait sur scène … sa femme pour une chanson. (Petite anecdote, nous avons assisté, il y a 2 ans, à sa demande en mariage sur la scène du Jazz Fest : moment très émouvant pour le public et surtout sa fiancée qui ne s’y attendait apparemment pas). Ce soir, c’était devant sa famille qu’il jouait et particulièrement son grand-père « Big Chief je ne sais pas comment). Il dirigeait de mains de maître, donnait ses consignes, relançait et était très à l’écoute de Cliff (toujours surexcité) qu’il poussait dans ses retranchements. Bref, un pur moment de bonheur ! Attendez-vous à un concert de très haute volée à Marciac. Après le concert, nous nous y sommes d’ailleurs donnés rendez-vous. Il est adorable ! Par contre, j’ai dû écourter la soirée car c’était Big Freedia (the Queen of the Bounce). Le Bounce, expression corporelle très populaire chez la communauté black qui consiste à tortiller son popotin d’une façon la plus provoquante possible. Un DJ qui diffusait, à tue-tête une musique (enfin, une avalanche de décibels), Queen Big Freedia qui provoquait la foule massée devant la scène, 2 danseuses et 2 danseurs qui bougeaient leur fessier d’une façon incroyable. Alors, j’ai maté 10 mn (quand même) mais, ne pouvant digérer les décibels et surtout cette musique dans laquelle je ne me reconnait pas, je me suis vengé sur une barquette d’ écrevisses et un coca (oui je sais … mais je n’avais pas envie d’hurricane ou de rhum punch, alors … Ne vous inquiétez pas, demain, je me rattraperais !

Alors, à plus … !

Alain Piarou

(photo 1 : les binious de Christian Scott, photo 2 : Noya Jones, photo 3 : Yjrmeyau Yisrael )

les binious de Christian Scott Noya Jones Yjrmeyau Yisrael

(photo 1 : Max Moran, photo 2 : Christian Scott, photo 3 : Cliff Hines à la guitare )

Max Moran Christian Scott Christian Scott, Max Moran (b) et Cliff Hines (g)

Queen Big Freedia (la reine du Bounce)

juste pour les mateurs Queen Big Freedia la reine du Bounce

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s