Bignol Swing … un remède à la mélancolie


Comptoir du jazz. 30/05 – Par Annie Robert

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le hasard fait parfois bien les choses…. Que faire pour terminer la soirée de départ de la solitaire du Figaro ? Musique ? Pourquoi pas… Comptoir du jazz ? Allons y….. Habillés de blancs, chaussures pointues, banane rockabilly, barbe de bûcheron canadien, ces quatre-là vous sautent aux yeux avec bonheur.Le Bignol swing envahissait hier soir la scène du Comptoir du jazz et ça sentait bon la danse et le rythme endiablé. Mélange heureux de jazz à la django, de déconnade, de rire et bonne musique, voilà un moment de plaisir que l’on ne peut refuser. Adieu les grognons, adieu le moral en berne, adieu la grisaille. Trois guitares agiles, qui alternent improvisations et pompes manouches frénétiques avec une belle virtuosité, et une contrebasse rieuse  composent ce quatuor de choc. Une amie accordéoniste vient  sur certains morceaux, rajouter ses  improvisations déliées à leur délire. Entre standards de jazz, clins d’oeils à l’Italie et à l’Espagne, petites chansons anciennes revisitées (Rina Ketty et son « j’attendrai toujours » hilarant ), pastiches et grosses bêtises, pas un instant d’ennui. Et en plus,ils chantent mais oui, en duo, en solo, à quatre voix harmonisées, de fort belle façon…c’est toujours gai, enjoué, amusant plein d’humour. Ils se définissent eux-mêmes comme «  du Polyphorire et mise en swing : une alchimie entre Django et les frères Jacques, entre les Inconnus et les Andrews Sisters (en hommes…). » D’ailleurs,on rit beaucoup et on danse aussi, le parquet du comptoir du jazz se remplit petit à petit de danseurs convaincus et heureux. Ca gigote du mollet, ça tournicote, ça virevolte, ça se dandine. On a des fourmis plein les pieds. Bien sûr les quatre compères ne vont pas révolutionner le monde du jazz, ce n’est sûrement pas leur but, mais la musique qu’ils proposent , est de la belle ouvrage, plus que simplement agréable, elle nous redore le moral, nous lisse les problèmes, nous rétablit le sourire, nous aère les neurones, bref fait corps avec la vie. Bon sang ce que ça fait du bien !! Courrez y vite si vous croisez leur chemin, ils sont à eux seuls un remède à la mélancolie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s