Djazame au Caillou

20150625_215623

par Philippe Desmond.

Les soirées imprévues sont souvent les plus agréables, c’était le cas hier où par hasard je me suis arrêté au Caillou en rentrant chez moi sans avoir consulté le programme du jour.

Dans la remorque-scène – j’en reparlerai – quatre musiciens délivraient une musique douce devant un parterre de convives dînant en terrasse par cette belle soirée d’été.

Tiens pour une fois me dis-je la parité est respectée, deux hommes et deux femmes. Mais derrière ce beau piano blanc n’est-ce pas Valérie Chane-Tef ? Si bien sûr et la chanteuse et oui c’est Ceïba pourtant elle chante en Français… Je suis ainsi tombé sur un concert de Djazame un des nombreux projets de Valérie (Akoda, Nougaro en 4 couleurs, Ceïba…) une formation dédiée à la chanson française sur des arrangements originaux et variés allant du jazz au latino en passant par la bossa. Dans le projet Ceïba – tiroir « Musique du Monde » – celle-ci chante en neuf langues (!) sauf le Français, Djazame fait ici le contrepoint. Derrière la batterie Paul Magne et à la basse Patrice Feugas, qui ce soir remplace Benjamin Pellier, complètent le quartet.

Au répertoire que j’ai pris en marche, Gainsbourg avec « couleur café », « Requiem pour un con », Tété, Le magnifique « Jardin d’Hiver » d’Henri Salvador et bien sûr Nougaro avec notamment « Dansez sur moi ». On est dans un registre plaisir, Ceïba ne forçant pas sa voix et le trio tout en douceur faisant plus que l’accompagner, Valérie notamment se lançant dans des chorus originaux mais toujours respectueux de l’œuvre initiale. En cette belle soirée et dans ce lieu l’accord est parfait et sur scène on sent la joie de jouer.

Encore une belle idée que ce projet et toujours cette grande qualité musicale.

Mais les bonnes choses ont une fin et une fin plus précoce que d’habitude en ce lieu. Voilà que des problèmes de voisinage se posent ici aussi et qu’il a suffi d’une seule personne habitant à 200 mètres pour mettre un grain de sable dans cette belle mécanique du Caillou ; un grain de sable va-t-il  bloquer un caillou ? A la demande du public et des musiciens l’arrêt prévu à 22 heures se déplace d’une vingtaine de minutes grâce à une fin encore plus douce en décibels.  A suivre, mais il est malheureux de constater que de plus en plus de grincheux égoïstes et procéduriers essaient de dicter leur triste loi. Comment parler de bruit quand il s’agit de musique comme ce soir ou comme le jazz en général…

Cette fin de soirée précoce me permet ainsi d’assister à un grand moment, le rangement de la scène mobile. Démontage du matériel des musiciens, remontage de la batterie initiale, le piano restant ancré dans des cales en bois, les enceintes et les spots aussi ; on attelle la lourde et longue remorque à une vieille 205, trois personnes à l’arrière de la remorque pour faire contrepoids avec le piano, demi-tour viril devant la terrasse, descente sur la route dans une gerbe d’étincelles car ça frotte devant, derrière, tout ça à la lumière d’un gyrophare bleu police. Pour faire 100 mètres et ranger la scène dans un garage voisin dans des craquements et frottements inquiétants. Mais ça passe comme ça passera quatre soirs par semaine tout l’été. Et encore j’ai raté la mise en place qui est paraît-il encore plus épique, la 205 pilotée – c’est le mot – par Benoît, attelée de son lourd vaisseau étant obligée de monter la rampe à grande vitesse pour ne pas caler ! Un gros 4×4 y a déjà laissé sa boîte de vitesses !

?????????????

Très sportif le rangement de la scène…

Merci à tous ceux qui se donnent la peine de proposer aux musiciens de se produire et au public de se régaler. Et dehors les grincheux !

(Pardon pour la qualité des  photos mais je n’avais pas ce soir un de mes bons photographes attitrés)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s