Le Jazz Chamber Orchestra chez Alriq

Par Philippe Desmond

11707614_10204741398802538_7823635320343304162_n

Une longue queue s’étire devant le petit guichet sous la chaleur encore étouffante à 20h30, pourtant le site est déjà bien rempli. Nous sommes chez Alriq la guinguette qui a rouvert ses portes la semaine dernière et qui visiblement manquait aux Bordelais ; c’est plein tous les soirs. La guinguette on n’y vient pas forcément pour écouter un groupe particulier mais parce qu’on sait que quoi qu’il arrive on va y passer un bon moment. Justement ce soir on va y passer un très très bon moment.

Au programme le Jazz Chamber Orchestra un nom très sérieux pour des musiciens qui eux ne se prennent pas au sérieux. Mais ne nous trompons pas,  on a affaire à de sérieux musiciens, deux sax, Jean-Luc Pareau à l’alto, Alain Barrabès au ténor, Fred Lasnier à la contrebasse – et au washboard – et Laurent Mastella au banjo et à la steel guitare.

Le répertoire ? En majorité celui de Count Basie et de Duke Ellington, oui oui des big bands ! Ils se baptisent eux même « Minimum Big Band »  et c’est une prouesse que d’avoir écrit des arrangements pour une telle formation réduite. « Lil’Darlin’ » en est une preuve, le standard de Neal Hefti magnifié par Count Basie sur le célèbre album « The Atomic » prend ici une couleur plus intimiste mais très réussie. De même pour « Mood Indigo », « I don’t mean a thing » ou « The Mooche » du Duke.

Mais la spécificité du groupe c’est l’humour, ce n’est pas un concert mais un spectacle musical et comique. On pense au Quatuor, aux Frères Jacques ou aux Frères Brothers, on a ce grain de folie et de fantaisie permanent tout en écoutant de la bonne musique de jazz ou de swing. Malgré la chaleur la piste de danse – qui mériterait un revêtement plus lisse, mais ça va venir m’a-t-on dit – est souvent pleine pour danser le swing, je vous le confirme j’ai sué moi aussi.

Quelques compositions originales viennent provoquer les rires tel leur hymne « On aime le vin » ou la chanson « le Citron » chantée d’un air bébête par Fed Lasnier, un vrai pitre. Les gags se succèdent sans nuire à la musique, « For you » chantée en Anglais fait l’objet d’une traduction simultanée en Français hilarante.

?????????????

Duo de Jazzoflûtes

On passe vraiment un super moment – plus d’une heure et demie de spectacle – avec cette formation loin d’un certain jazz guindé, une bonne initiation pour ceux qui « n’aiment pas le d’jazz ». Et comme hier soir par cette chaude soirée, la Guinguette chez Alriq était pleine, avec un éclairage aux lampions du plus bel effet le bonheur était total.

Publicités

Un commentaire sur “Le Jazz Chamber Orchestra chez Alriq

  1. Val dit :

    C’est vrai que c’était super cette soirée chaude d’été, en bord de Garonne, rythmée par de la très bonne musique. Un excellent moment pour oublier tous les petits tracas et profiter des bonheurs de la vie !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s