Du pain et du jazz

par Philippe Desmond.

?

?

Allez donc trouver une boulangerie un dimanche soir au mois d’août à Bordeaux ! Allez donc trouver un concert de jazz aussi ! Encore que le Molly Malone’s ait repris ses sessions de fin d’après-midi, je viens d’y passer un moment avec les Sophisticated Ladies déjà chroniquées sur ce blog.

Et bien à Action Jazz on a trouvé ! Un concert de jazz dans la boulangerie-pâtisserie Pomponette, rue Répond. Et si nous n’avons vu ni la chatte ni la femme du boulanger c’est avec plaisir que nous avons retrouvé la chanteuse Marie Carrié invitée par le trio du pianiste Jean-Marc Montaut. Yann Pénichou à la guitare et Nolwenn Leizour à la contrebasse ; curieusement personne aux baguettes… Jean-Marc habite le quartier et avec Guillaume son boulanger ils ont eu l’idée de créer cet événement dans ce lieu inhabituel pour un concert. Un lieu où les pains ne sont pas des fausses notes et où les fours créent des succès.

20160828_204011

Quand j’arrive le public est déjà sous le charme de Marie Carrié, la peau dorée comme un croissant, et toujours aussi juste au chant. Ce public pour la plupart il vient du voisinage. Sur la vitrine l’affiche du concert précisait d’ailleurs d’amener de quoi s’asseoir et certains y ont pensé ; tabourets et carrément les chaises du salon pour un petit groupe.

?

Des passants, à pied ou à vélo, font une halte musicale qui pour beaucoup va s’avérer aussi gourmande. La boulangerie est en effet ouverte, du salé, du sucré et même quelques bulles bien fraîches servies dans des flûtes, en verre celle-ci.

20160828_195553

La scène est assez insolite que de voir une bonne trentaine de personnes, le visage souriant, visiblement heureuses, s’approprier ce coin de trottoir pour s’y inventer un moment de bonheur impromptu.Car en plus la qualité musicale est là. Si nous nous connaissons les musiciens et leur valeur, ce n’est pas le cas de la plupart des gens qui s’étonnent même de se voir offrir un tel récital.

?

?

Un répertoire de standards bien sûr, très facile d’accès, allant d’Antonio Carlos Jobim à Duke Ellington en passant par Franck Sinatra. Jean-Marc Montaut au piano – électrique, pas à gaz – et Yann Pénichou à la guitare dialoguent ainsi avec Marie, Jean-Marc agrémentant parfois joliment son jeu en sifflant. Nolwenn appelée à la rescousse à peine une heure avent le concert, suite à un empêchement de Laurent Vanhée, fait plus qu’assurer et elle est ravie de cette nouvelle expérience.

20160828_212842

Le jour décroissant, c’est au light-show tricolore des feux de circulation que le concert se colore. Les gens sont restés, d’autres sont arrivés attirés par la musique, la soirée est encore chaude, adoucie par la musique. Un très joli moment, du pain béni.


		
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s